Compte-rendu du CSE du 20 janvier 2021

03/Fév/2121

Afin de faciliter et d’accélérer la diffusion des informations échangées en séances du CSE, un compte rendu succinct sera, dorénavant, envoyé à tous les salariés et publié sur l’Intranet de la fondation dans la rubrique« actu », à la suite de chaque réunion.

 

Situation actuelle

Il est évident que la crise sanitaire va durer, au moins jusqu’à la fin du printemps. La fondation a perdu en tout 20 à 25 % de son activité avec des différences notables selon les secteurs.

L’activité est totalement à l’arrêt dans :

  • les salles de sports ;
  • les résidences (pas de restauration possible, remontées mécaniques fermées).

Elle est très fortement perturbée dans :

  • le service Loisirs, en baisse très importante d’activité (séjours jeunes pour l’instant pas encore autorisés pour les vacances d’hiver, billetterie et voyagistes en quasi arrêt).

L’activité a baissé d’environ 20 % dans les restaurants et les crèches. Ces baisses d’activité se répercutent évidemment sur les services supports du siège. L’environnement de travail est rendu plus compliqué du fait :

  • de nouvelles contraintes légales pour l’accueil des enfants en crèche ;
  • la nécessité de respecter strictement les critères d’accueil partout où nous recevons du public ;
  • des dispositions légales qui changent très régulièrement, notamment sur l’organisation du travail.

En conséquence :

  • le siège ferme dorénavant à 17h, pour respecter le couvre-feu ;
  • le siège est fermé le vendredi, les directeurs assurent une permanence en télétravail pour leur direction ;
  • le télétravail est la règle au siège, la présence physique est limitée à 1 jours ( exceptionnellement 2) par semaine ;
  • le planning hebdomadaire des présences sur le siège et les résidences, va être consultable sur Teams ;
  • pour toutes les activités les congés payés acquis doivent impérativement être soldés au 31 mai 2021, sinon, ils seront perdus ;
  • les demandes de ruptures conventionnelles sont examinées de manière ouverte.

L’activité partielle, s’applique principalement aux :

  • résidences ;
  • service des loisirs et salles de sport ;
  • services du siège. Seuls la RH, l’informatique et le juridique ne sont pas concernés, car leur activité n’a pas diminué, au contraire, du fait de la crise sanitaire. Une étude est en cours pour le service des prêts.

Les crèches sont marginalement concernées car les contraintes sanitaires sont exigeantes.

Il est rappelé que les périodes d’activité partielle sont bien prises en compte pour le calcul de la retraite.

La fondation continuera à maintenir un salaire net à 90 % pour toutes les personnes en chômage partiel, même si l’indemnisation de l’État varie selon le secteur d’activité (plus ou moins sinistré voire à l’arrêt).

Le CSE est sollicité pour donner son avis sur la poursuite de l’activité partielle dans ces conditions. Accord à l’unanimité des membres présents.

 

Organigramme

L’organigramme de la fondation a légèrement évolué :

  • la directrice des Affaires Générale (Anne THIRIOT) n’a pas été remplacée suite à son départ en retraite ;
  • en revanche, un directeur général adjoint (Pascal YEH) a été recruté, il peut intervenir sur toutes les activités avec la directrice générale et a spécifiquement en charge les crèches et le service Loisirs ;
  • un pôle Direction générale a été créé, il regroupe : le secrétariat, la communication, le contrôle de gestion et le juridique ;
  • le Moulin de la Côte reste un cas particulier dans l’attente de la restructuration de son activité.

Téléchargez l’organigramme de la FJM

 

Site Intranet

Sa création avait été annoncée lors du séminaire de novembre 2019, mais la crise sanitaire en a retardé le démarrage. Il s’adresse uniquement au personnel de la fondation

Les identifiants, mot de passe et chemin d’accès ont été adressés à chaque salarié de la fondation, sur sa messagerie personnelle. Les membres présents du CSE l’ont visité et l’ont apprécié. Ne pas hésiter à faire remonter les remarques et avis sur ce site, à la DRH.

Les saisonniers de résidences pourront y avoir accès. A leur embauche, ils recevront leur identifiant et mot de passe.

 

Restauration à Lumière

Arpège a significativement augmenté ses tarifs au 1er janvier, du fait de la baisse de fréquentation liée à la crise sanitaire. La fondation a décidé d’augmenter sa participation de 1 €, pour les salariés du siège dont la rémunération globale est inférieure à 3 200 euros bruts par mois et pour les professionnelles de la crèche, au 1er février. Le CSE approuve cette mesure.

Compte tenu de la situation, le CSE sera réuni chaque mois, jusqu’à l’été, aux dates suivantes: 11 février, 10 mars, 15 avril, 12 mai et 9 juin.